facebook  rss

Calendrier

Accueil

A PROPOS

Le Congrès participe à la campagne UN sur CINQ du Conseil de l’Europe dont l’objectif principal est de promouvoir la signature et la ratification de la Convention de Lanzarote – instrument juridique de référence en la matière. La campagne vise également à sensibiliser tous les acteurs, y inclus les enfants, leurs familles ainsi que les personnes s'occupant d'eux, à la gravité de ces violences et aux actions qui peuvent être menées pour les prévenir.

 


Buts et objectifs spécifiques des dimensions locale et régionale de la campagne UN sur CINQ

 

Aux niveaux local et régional, la campagne UN sur CINQ a pour but général d’associer les membres du Congrès, les autorités locales et régionales et leurs associations, ainsi que divers autres partenaires (ONG, société civile, fonction publique, cadres, décideurs, médias), à la promotion de la campagne et de faire connaître la Convention de Lanzarote auprès des collectivités territoriales. Ce faisant, le Congrès vise à favoriser l’adoption de services locaux et régionaux attentifs aux besoins des enfants, à protéger les enfants et à prévenir les violences sexuelles au sein de la collectivité. La commission des questions d’actualité suivra la mise en œuvre de la campagne. [suite...]


Pacte des villes et des régions contre la violence sexuelle envers les enfants

 

Les buts et objectifs du Plan d’action stratégique seront promus et atteints principalement par le biais du Pacte des villes et des régions contre la violence sexuelle envers les enfants du Congrès, approuvé par le Bureau en septembre 2012.

 

Le pacte propose une approche alliant les « quatre P » : la Prévention, la Protection, les Poursuites et la Participation que devraient adopter les autorités locales et régionales dans leurs efforts pour combattre la violence sexuelle à l’égard des enfants. Afin de ce faire, il faut que les collectivités territoriales fassent mieux connaître ce phénomène, conçoivent et mettent en œuvre des stratégies et des plans d’action locaux pour traiter les « quatre P » et qu’elles investissent dans de meilleurs services. Tous les services et toutes les actions doivent respecter les droits des enfants, privilégier leur intérêt supérieur et leur permettre de faire entendre leur point de vue, afin de réunir au niveau local les conditions dont les enfants et les familles ont besoin pour éradiquer la violence et les abus sexuels, ainsi que pour traduire les auteurs de tels actes en justice. [suite...]


Un porte-parole thématique sur les enfants pour le Congrès

 

En septembre 2013, le Bureau du Congrès a désigné Johan van den HOUT (Pays-Bas, SOC) porte-parole thématique sur les enfants.

 

Johan van den Hout représente le Congrès lors d'événements organisés par le Conseil de l'Europe ou autres organisations, où il expose les politiques et les priorités du Congrès en matière des droits des enfants.

 

Par exemple, il représente le Congrès aux réunions du réseau des parlementaires de référence de l'Assemblée parlementaire; aux réunions du Comité européen pour la cohésion sociale, la dignité humaine et l’égalité (CDDECS); du Comité des parties a la convention sur la protection des enfants contre l'exploitation et les abus sexuels (T-ES); et à d'autres activités liées aux droits des enfants.

 

Share
Votre E-Mail *