facebook  rss

Calendrier

Accueil

18 novembre : Journée de protection des enfants

Journée européenne pour la protection des enfants contre l’exploitation et les abus sexuels

L’exploitation et les abus sexuels des enfants demeurent une réalité tragique dans l’ensemble de nos sociétés. Ces graves violations des droits de l’enfant ont des conséquences durables sur les victimes et le préjudice subi dure souvent toute une vie.

Selon les estimations établies par des recherches récentes, dans 70 à 85 % des cas, l’auteur de ces actes est une personne que connaît l’enfant. Dans 90 % des cas, les abus sexuels ne sont pas signalés à la police. Afin de prévenir ces infractions, de poursuivre leurs auteurs et de protéger les victimes, le Conseil de l’Europe et ses États membres doivent veiller à ce que les parents, les éducateurs, les ONG et les décideurs ne ferment pas les yeux sur ce problème, mais le mettent en lumière, réfléchissent aux moyens d’y remédier et prennent des mesures concrètes en ce sens.

Nous pouvons tous, en unissant nos efforts, contribuer à créer un monde sans violence sexuelle à l’encontre des enfants.

La Journée européenne pour la protection des enfants contre l’exploitation et les abus sexuels s’ajoute à l’action déjà entreprise par le Conseil de l’Europe et ses États membres dans le cadre de la Campagne UN sur CINQ contre les violences sexuelles à l’égard des enfants, qui prendra fin en novembre 2015.

La Campagne UN sur CINQ poursuivait un double objectif : obtenir de nouvelles ratifications de la Convention de Lanzarote, renforcer sa mise en œuvre et donner aux enfants, à leurs familles et à ceux qui prennent soin d’eux, ainsi qu’à la société tout entière, les connaissances et les outils nécessaires pour prévenir et signaler les violences sexuelles à l’encontre des enfants. Les activités de la Journée européenne permettront de préserver l’élan ainsi créé.

La Journée européenne vise à :

  • sensibiliser l’opinion publique à l’exploitation et aux abus sexuels des enfants, ainsi qu’à la nécessité de prévenir de tels actes ;
  • favoriser des discussions ouvertes sur la protection des enfants contre l’exploitation et les abus sexuels, et aider à prévenir et à elimner la stigmatisation des victimes ;
  • promouvoir la ratification et la mise en œuvre de la Convention de Lanzarote, un instrument juridiquement contraignant sans équivalent, qui impose aux Parties d’incriminer toute forme d’abus sexuel commis sur enfants et explique comment lutter contre ce phénomène

 

 

Share
Votre E-Mail *